Jokkolabs et Talent2africa ont décidé de se donner la main hier, jeudi 16 novembre. Les deux structures ont signé une convention de  partenariat pour aider les jeunes africains vivant en dehors du continent.
L’objectif de ce pacte est d’aider aux jeunes africains vivant dans  les autres continents de venir s’investir et de travailler dans leur propre pays ou de créer leur propre entreprise. Cette convention a pour thème «Destination Afrique». Ce qui entre dans le secteur de la semaine de l’entreprenariat.

Selon Sabrina Coulibaly Seck, cette alliance permettra d’identifier, de fédérer et de former plus largement les professionnels de la diaspora et tous les talents de manière générale en souhaitant apporter leur contribution au développement du continent, à travers la mise en place d’actions spécifiques communes. «On prépare en amont l’accueil et l’insertion du candidat qui veut s’investir dans son pays pour qu’il ne soit pas arnaqué par des personnes mal intentionnées», souligne Sabrina Coulibaly Seck de Jokkolabs.

A travers ce partenariat, ces deux organisations espèrent une facilitation de cette expérience sur le continent africain en apportant des réponses précises aux entreprises africaines. «Ce programme a été conçu sur la base d’un constat simple : une bonne partie des talents de la diaspora veut aller saisir des opportunités sur le continent, mais bon nombre d’entre eux se posent des tas de questions et méconnaissent véritablement le marché de l’emploi africain», a déclaré Chams Diagne directeur général de Talent2africa. Prenant parole à son tour, Maty N’dome Kébé, native de la France  a salué cette initiative car, selon elle, l’insertion et le manque d’informations sont très fréquents. Mais, grâce à ce projet, les choses vont changer.